Suivez l'actualité de Greem

Il est temps de prendre des indécisions !

Le monde tel que nous le connaissons est issu de décisions prises par l’homme. Il est ce qu’il est.
Il est légitime de se poser la question de savoir comment le monde serait si les hommes prenaient des indécisions?

Qu’est ce que c’est que de prendre une indécision ? Tout d’abord, ce n’est pas être indécis, car il s’agit bien de prendre la décision de prendre une indécision.

Mais alors qu’est ce que c’est que de prendre une indécision?

Il existe un univers mathématique bien connu des mathématiciens, une zone d’ombre dite indécidable dans laquelle les choses ne sont plus ce qu’elles devraient être, ou tout est vrai et malheureusement indémontrable, ou bien, tout n’est pas vrai et malheureusement indémontrable. Si tout est vrai et tout n’est pas vrai, nous voilà bien avancés.

Cette zone est une aventure humaine à part entière et nous conduit dans l’indécision. Cette aventure est également une aventure pour les machines. Elles vont indiscutablement nous aider à prendre des indécisions.

Vers le règne des réseaux de neurones et des algorithmes intelligents.

En quelques années, la technique des réseaux de neurones profonds a supplanté la plupart des méthodes d’intelligence artificielle. L’intelligence algorithmique fait des prodiges. Mais ces intelligences ne peuvent fonctionner qu’en utilisantl’axiome d’indécision comme base de calcul. A cela s’ajoute la restitution des résultats, autrement dit le langage utilisé par l’intelligence artificielle pour communiquer avec nous.
Pour cela, elle n’a pas d’autres possibilités que d’utiliser une système d’émoticônes.
Une émoticône est une courte figuration symbolique d’une émotion, d’un état d’esprit, d’un ressenti, d’une ambiance ou d’une intensité, utilisée dans un discours écrit. La tendance est née de la combinaison de plusieurs caractères typographiques.

Actuellement les réseaux de neurones profonds débarquent de plus en plus dans notre vie quotidienne, mais confrontés à des situations critiques, sauront ils prendre des bonnes décisions ?

Je ne le pense pas, ou du moins, les décisions seront conforment aux algorithmes complétés par la machine, autrement dit conforment à son univers de machine mais pas forcément adaptées à l’univers de l’homme.

L’opacité de ces réseaux cache beaucoup de comportements étranges voire dangereux.
C’est pour cela que l’utilisation d’un système d’émoticones comme langage par la machine, permet de recourir à un résultat calculé, mais dont l’interprétation devra toujours être effectué pas l’homme. Nous ne sommes plus dans une supplantation de l’homme par la machine.

 

 

 

Leave a comment

Three Columns