Suivez l'actualité de Greem

Project Name

Projet Malia

  • Invent a Speech Aid to Help Malia Communicate

    Livre universel

Project Details

 

Une machine comme source de création et d’inspiration

La démarche artistique est proche de la démarche du scientifique.

Lorsque nous avons présenté Cell.ion à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris nous n’imaginions pas l’impact que la machine allait avoir sur le public, ni même la source de réflexion et de création que Cell.ion allait générer.

L’une des intuitions les plus intéressantes étant l’utilisation d’émoticones pour permettre un premier niveau d’interprétation de la machine. En effet Cell.ion à l’avantage de calculer une réponse à la question posée (il ne s’agit pas d’un affichage aléatoire car nous utilisons un modèle non stochastique) mais à l’inconvénient de proposer une réponse non intelligible (sauf à avoir une intelligence infinie pour permettre une compréhension parfaite, ce qui n’est pas possible)

Pour cela nous avons associé à chaque bit d’information (Cell.ion en contient 16 + 5 bits) une émoticônes .

A1 pour ( ͡° ͜ʖ ͡°) A2 pour ¯\_(ツ)_/¯ A3 pour ლ(´ڡ`ლ etc.

Ce changement de base a permi d’interpreter le massage de Cell.ion avec évidemment un niveau d’interprétation large, mais circonscrit.

Les émoticônes comme langage universel ?

A mon grand étonnement, les émoticônes affichées pas Cell.ion formaient des phrases qui pouvaient être interprétées avec un même niveau d’interprtétation, même par des enfants ne sachant pas lire, ou des enfants et adultes de langue maternelle et de culture différente.

De ce changement de base me vient une idée. Ecrire un livre universel
Ce livre universel est une histoire écrite en utilisant des émoticônes. Le livre applique une grammaire et une syntaxe créer pour l’occasion.
Là encore, la lecture est globalement aisée, et le niveau d’interprétation ne varie que très peu d’une enfant à un autre, d’un adulte à un autre.

Le projet Malia

Malia est une petite fille handicapée. Elle déplace ses mains avec beaucoup de difficultés, et son élocution est extrêmement difficile.
Cette petite fille a sollicité de l’aide pour que nous puissions imaginer un système permettant à une machine d’interpréter son langage.
C’est là, que je me suis posé la question de savoir si nous ne pouvions pas lui proposer d’utiliser un langage que tous le monde connait (sans le savoir) qui viendrait compléter son langage difficile, et peut être inadapté. Les émoticônes.

  • Greem - Malia project - Great art for great people copieApplication créee imaginée par Greem pour aider Malia, une petite fille handicapée
Three Columns